Revenir à Excursions

Excursion 2017

L’excursion 2017 du Groupe Français d’Etude du Jurassique (GFEJ) a eu lieu du 29 au 31 mai. Cette excursion, intitulée : « Signification sédimentaire, tectonique et climatique du Jurassique supérieur (Kimméridgien-Tithonien) de La Rochelle et de l’Île d’Oléron », était organisée par Claude Colombié de l’Université Lyon 1 et Johann Schnyder de l’Université Paris 6. A l’interface entre les domaines paléogéographiques téthysien et boréal, le Jurassique supérieur de La Rochelle et de Île d’Oléron est un intervalle clé pour mieux comprendre comment étaient organisées les circulations océaniques et atmosphériques au NO de l’Europe et quels étaient les changements tectoniques et climatiques associés. Cette excursion était l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les caractéristiques sédimentologiques et paléontologiques de l’intervalle Kimméridgien-Tithonien et de présenter les résultats acquis au cours de ces dernières années. Les 18 participants, passionnés et passionnants, étaient des géologues professionnels et amateurs, des secteurs public et privé et des étudiants de Master et de doctorat. Grâce à la contribution de ces participants dans leur domaine respectif, les échanges furent instructifs et concilièrent découvertes fondamentales et attentes plus appliquées.

De gauche à droite : Vincent Clochard, IFP Energies nouvelles ; Bernard Lathuilière, Univ. Nancy ; Isabelle Thinon, BRGM ; Jacques Lépine, Syndicat des Eaux de Saintes ; Johann Schnyder, Univ. UPMC ; Gilles Martin, Géoaquitaine ; Matthieu Roger, Univ. Rennes ; Arnaud Bernard, Syndicat des Eaux de Saintes ; Dominique Abit, travaillant au Phare de Chassiron ; Anthony Martin, Syndicat des Eaux de Saintes ; Claude Colombié, Univ. Lyon 1 ; Maximilien Guibert, Univ. Bordeaux 3 ; Romain Tramoy, Univ. UPMC ; Romain Vullo, Univ. Rennes ; Bernard Mouroux, retraité de l’ANDRA ; Thomas Saucède, Univ. Bourgogne ; Adeline Souf, EDF Energies Nouvelles)

 

Après un rendez-vous à la gare de La Rochelle la première demi-journée fut consacrée à la coupe des Pas, au Nord de la Rochelle, où Claude Colombié nous présenta de nouvelles interprétations paléoenvironnementales au passage Oxfordien-Kimméridgien. Le lendemain matin , le groupe se retrouva au complet au pied du Phare de Chassiron où Johann Schnyder présenta la partie supérieure du Kimméridgien et la majeure partie du Tithonien, et Romain Vullo , les bone beds et les traces de dinosaures récemment identifiées dans les dépôts purbeckiens. Cette journée fut ponctuée par un pique-nique convivial et ensoleillé dans un cadre exceptionnel et des découvertes inédites.

Visite de la coupe du phare de Chassiron à marée basse illustrant les facies purbéckiens et les dinoturbations associées

 

La soirée fut l’occasion de discuter autour d’un verre des profils sismiques acquis en mer par le BRGM et largement commentés par Isabelle Thinon. S’en suivit une discussion ouverte sur la façon de faire émerger une problématique de recherche commune et fédératrice au sein du GFEJ pour les années à venir. Ce projet ferait suite au chantier en cours concernant la définition du GSSP Oxfordien dans le bassin subalpin (http://www.gfej.asso.u-psud.fr/programme-en-cours/gssp/). Il semblerait qu’une problématique axée sur les reconstitutions paléoenvironnementales et paléoclimatiques du Jurassique supérieur pourrait concerner l’ensemble des spécialités représentées au sein du GFEJ. Un workshop de 2 jours (présentations orales sur le sujet et table ronde) sera organisé à ce sujet prochainement. La dernière demi-journée de terrain fut consacrée aux visites des coupes du Rocher d’Yves et des récifs de la Pointe du Chay, toutes deux situés au Sud de la Rochelle.

Claude Colombié (organisatrice excu GFEJ 2017)

Johann Schnyder (organisateur excu GFEJ 2017)

Pierre Pellenard (président GFEJ)

Thomas Saucède (trésorier GFEJ)